Sur les boucles Telegram, du lavage de cerveau, du sectarisme et beaucoup d’argent