Gilets Jaunes Acte 29 – A Montpellier, la peur démobilise

La stratégie répressive du gouvernement a fini par s’avérer payante sur les manifestations urbaines des gilets jaunes, en déclin progressif depuis plusieurs semaines. Un petit millier de personnes seulement se sont réunies sur la place de la Comédie à Montpellier, pour entamer une marche jusqu’au FISE, festival de sports extrêmes qui se tenait sur les rives du Lez. Or, les forces de l’ordre présentes en nombre dans ce secteur, ont empêché l’accès du périmètre aux manifestants qui sont retournés manifester calmement dans le centre ville, propageant une ambiance toute musicale dans la bonne humeur. Aucun incident n’a émaillé la manifestation.

Si peu de monde était présent ce samedi, il convient de relativiser cette baisse à l’appel national lancé depuis plusieurs mois à converger en masse sur Montpellier le samedi 8 juin dès 10h du matin. Cependant, sur les réseaux sociaux, de nombreux gilets jaunes confiaient être lassés du schéma répétitif des manifestations, et vouloir se tourner vers d’autres formes d’actions, peut être en revenant vers les bases du mouvement, entre blocages de centres économiques ou industriels et opérations péage gratuit.

Parmi les gilets jaunes, si un certain nombre ne se retrouve plus dans les manifestations urbaines qui ont de très nombreuses fois dégénéré en violences à Montpellier, beaucoup ne souhaitent pourtant pas interrompre leur engagement et ne se voient plus reprendre leur vie sans poursuivre leur combat. A voir, dans les faits donc, quelles nouvelles formes vont s’appliquer au mouvement. Un appel à bloquer le pays le 22 juin a d’ores et déjà été lancé sur les réseaux sociaux.

Partager