Expulsion de la ZAD de l’Amassada

La Mule était présente lors de l’expulsion de la ZAD de l’Amassada, tôt ce mardi 8 octobre 2019, à Saint Victor en Aveyron. 150 gendarmes mobiles étaient mobilisés pour procéder à celle-ci, qui a commencé sur les coups de 5h au petit matin. Deux blindés étaient sollicités, tout comme une équipe de pompiers, pour dégager les barricades que les militants avaient incendiées.

Ceux-ci étaient une grosse soixantaine pour résister à l’expulsion. Les forces de l’ordre ont avancé lentement, essuyant parfois quelques jets de projectiles, et faisant usage de gaz lacrymogène. Elles ont attendu des renforts pour procéder à l’expulsion des cabanes, sur les toits desquelles se trouvaient des militants. Ceux-ci ont finalement du être redescendus par une équipe spécialisée.

Bientôt, les lieux étaient cernés de gaz lacrymogènes et les derniers militants présents chassés vers la forêt. Deux personnes auraient été interpellées puis relâchées. Les bulldozers sont ensuite entrés en action et ont détruit les cabanes et autres installations érigées depuis des années sur cette plaine venteuse entourée de vallons.

C’est la fin d’une époque pour les résistants de l’Amassada, qui se voient expulsés après 5 ans d’occupation de ces lieux qui doivent accueillir un immense transformateur électrique, au bénéfice du réseau d’éoliennes de la région. Mais ce projet concentre l’opposition de la population locale pour ses nombreux vices écologiques et économiques (voir notre reportage).

Partager