Acte 53 des Gilets Jaunes, Montpellier – Un anniversaire dans le gaz

Ce samedi 16 novembre, les Gilets Jaunes fêtaient leur premier anniversaire dans toute la France. A Montpellier, plusieurs groupes menaient des actions différentes. Une manifestation dont le cortège rassemblait quelques milliers de personnes, partait à 14h de la place de la Comédie pour rejoindre le rond-point des Près d’Arène, occupé tout au long de la journée par plusieurs centaines de gilets.

Cependant, les forces de l’ordre étaient au rendez-vous pour “accompagner” les manifestants, et parsemer leur trajet de gaz lacrymogène. Ceux-ci, tentant de se rendre vers le centre commercial Odysseum, ont été fermement repoussés et ont donc revu leur itinéraire. L’action policière a mené à scinder et désorganiser plusieurs fois le cortège.

Juste avant d’arriver aux Près d’Arène, une nasse a même été mise en place sur la queue de celui-ci, où se trouvaient comme on s’en doute, les manifestants les plus lents et les moins “dangereux”… Ceux-ci ont été gazés et une interpellation a eu lieu.

Poursuivis, les manifestants finissaient par rejoindre le rond-point, lequel recevait lui aussi sa dose de gaz lacrymogène, alors que la manifestation qui s’y tenait avait été déclarée sans être interdite. D’autres interpellations avaient lieu, avant qu’une partie des Gilets Jaunes ne retourne vers le centre-ville.

Là, des scènes violentes, notamment d’interpellation, ont eu lieu, et comme à l’accoutumée, les forces de l’ordre ont semé le désordre sur la place de la Comédie, sous l’oeil effaré des badauds. Au total, une dizaine de personnes auraient été interpellées ce samedi, et d’autres le lendemain soir, suite à une action de blocage. Deux observateurs de la Ligue des Droits de l’Homme ont également subi une agression d’un policier, qui a planté ses doigts dans les yeux de l’un d’eux et lui a asséné un coup de pied au tibia.





La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager