Du silence à la parole, succès de la marche #NousToutes à Montpellier

Ce samedi 23 novembre 2019, Gilets Jaunes et manifestant.e.s participant à la marche #NousToutes se sont réuni.e.s dans une ambiance très festive et la bonne humeur pour dénoncer les violences faites aux femmes, des discriminations quotidiennes aux féminicides qui touchent une femme tous les deux jours en France. Plusieurs milliers de personnes ont formé un imposant cortège qui s’est achevé sur la place de la Comédie.

Des actions émouvantes et retentissantes ont marqué son parcours, qu’accompagnait le rythme entraînant d’une batucada. De nombreux slogans inventifs et touchants étaient inscrits sur de très nombreuses pancartes. De quoi rappeler qu’en France, un féminicide est commis tous les deux jours environ, et que 137 femmes ont déjà trouvé la mort cette année dans ces circonstances.

Alors que le gouvernement n’a pour l’heure proposé que des mesures insuffisantes (comme son fameux numéro vert…), le collectif #NousToutes a rappelé dans un discours poignant, rendant hommage aux victimes, que des solutions concrètes ont depuis longtemps été formulées par des groupes féministes notamment : prévention dans les entreprises, formations pour détecter les violences, bracelets électroniques pour les conjoints violents ayant été condamnés, des campagnes de communication sur le modèle de la prévention routière, prévention dans les écoles, etc…

Les Gilets Jaunes quant à eux, qui n’étaient qu’environ 150 au traditionnel départ de la Comédie, ont pu bénéficier d’un samedi calme et avec une présence policière inhabituellement moindre. Ils ont naturellement convergé avec le cortège et l’ont encouragé de leurs chants revendicatifs. Un nouvel exemple de l’ouverture de ce mouvement à des thématiques transversales.

Partager