La Coordination 1ers secours publie ses chiffres de l’anniversaire des Gilets Jaunes

La Coordination 1ers secours, qui regroupe divers collectifs street-medics sur tout le territoire, a publié voilà quelques jours son bilan du week-end d’anniversaire des Gilets jaunes, les 16 et 17 novembre 2019. Ces chiffres, qui ne sont pas exhaustifs, montrent à quel point la répression policière a pu être violente en cette occasion, dans les villes de Marseille, Toulouse et Paris notamment.

Le bilan recense de manière précise et documentée près de 140 personnes prises en charge pour des atteintes non-superficielles. Un chiffre bien loin de représenter la totalité des victimes de la répression sur l’ensemble du territoire lors de ce week-end, puisqu’il rassemble les observations de dix sept collectifs ou street-medics indépendants. Parmi les victimes, la coordination dénombre 29 personnes ayant subi un traumatisme à la tête et 13 évacuations vers les urgences. Plus de 3500 personnes ont été décontaminées après une atteinte par les gaz lacrymogènes.

Au sein des victimes, on notera la présence d’une femme enceinte, d’un nourrisson, de cinq enfants et quatre mineurs, d’une personne âgée, de sept passants, cinq journalistes et six street-medics. Le rapport revient également sur les nombreuses obstructions, intimidations et violences subies par ces derniers, alors qu’ils prenaient en charge des victimes.

La coordination 1ers secours appelle les différents groupes street-medics et indépendants à lui transmettre leurs observations et chiffres, afin d’étoffer ses rapports et de les rendre plus représentatifs de l’ensemble et de la réalité de la répression et des violences policières. Vous pouvez retrouver ci-dessous son dernier rapport en intégralité :

 

Partager