Les lycées Jules Guesde et Clémenceau bloqués à Montpellier

Tôt ce vendredi 6 décembre, des lycéens étaient à pied d’oeuvre malgré le froid polaire, pour procéder au blocage du lycée Jules Guesde à Montpellier. L’opération, rapidement exécutée et réussie, a suscité une première intervention policière lors de laquelle les élèves ont été poussés et nassés, et une partie du blocage démantelée.

Suite à cela, des éléments apparemment extérieurs à l’établissement, ont mis le feu à des poubelles sur les voies de tramway, ce qui a déclenché une seconde intervention plus musclée, qui s’est soldée par plusieurs charges, dont l’une a été menée sur les lycéens pacifistes qui bloquaient l’entrée du lycée. Selon nos informations, deux lycéens ont été blessés et un surveillant a été victime d’un violent coup de matraque lors de l’intervention. Il y aurait eu plusieurs interpellations dont on ne sait pour l’heure si elles ont débouché sur des gardes à vue ou inculpations.

Après s’être réunis en Assemblée générale, les lycéens ont décidé de lever le blocage et de se rendre au lycée Georges Clémenceau, où rejoints par d’autres camarades, ils ont entamé une seconde action de blocage à partir de midi. Laquelle ne fut hélas pas très efficiente eu égard au faible nombre des bloqueurs et de la topographie des lieux, qui disposent d’autres entrées et sorties à différents endroits.

Après les nombreux efforts d’un membre de l’administration du lycée, les poubelles et autres caddies sont finalement dégagés de la porte, “pour des raisons de sécurité. Du personnel se trouve dans la loge située juste derrière, ils sont en danger en cas d’incendie.” Alors que des Gilets jaunes et une membre de la Ligue des Droits de l’Homme, avertis des violences policières de la matinée, rejoignent sympathiquement le petit groupe pour s’assurer que tout se déroule bien, une voiture de police passe avec lenteur à hauteur du lycée. Cela n’a pas l’air d’impressionner les jeunes bloqueurs, qui la regardent s’éloigner avec un brin d’insolence et de défi.

Le lycée Jean Monnet a également été bloqué ce jour, heureusement sans qu’aucun incident ne se produise.




La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager