Acte 56 des Gilets jaunes – Montpellier, un samedi entre calme et troubles

Pour cet acte 56 sous le soleil de Montpellier, la manifestation des Gilets Jaunes a défilé sans trop d’encombres dans les rues du centre-ville. Cela faisait bien des mois que les Gilets Jaunes héraultais n’avaient pu défiler quelques temps sans subir une injustifiée répression. Jusqu’à ce qu’une intervention de la CDI34 et de la BAC n’entache assez absurdement cette journée de mobilisation.

Après le rendez-vous habituel sur la place de la Comédie, le cortège a démarré en direction de la Préfecture, toujours bien gardée, puis a continué en direction des jardins du Peyrou. En remontant par la Comédie, la foule est passée devant le Polygone, un des symboles du système capitaliste que critiquent les GJ, laissant à certains l’occasion de s’en prendre aux portes coulissantes du centre commercial.

Après un détour par le quartier Antigone, le cortège est retourné vers le centre par la place de la Comédie, où sont intervenues des interpellations musclées par une équipe de la BAC et la CDI34. Sans que l’on ne puisse comprendre vraiment les motifs justifiant celles-ci, qui ont abouti à un gazage massif du secteur de jonction entre l’esplanade Charles de Gaulle, le Polygone et la Comédie, où se trouvaient de nombreux civils, familles et touristes, à cet instant de l’après-midi. Les agents de police eux-mêmes ont semblé dépassés par leur propre opération et parfois en malaise dus aux gaz. Au moins deux personnes ont été arrêtées, dont l’une est repartie avec le visage ostensiblement ensanglanté.

La manifestation s’est ensuite à nouveau poursuivie sur la place de la Préfecture et la place de la Comédie, avant d’être largement dispersée.

Partager