Création d’une section locale de la LDH à la Salvetat-sur-Agout, fief des “Brigandes”

Un communiqué nous a récemment annoncé la création d’une section locale de la Ligue des droits de l’Homme, pour les Hauts Cantons de l’Hérault, à la Salvetat-sur-Agout. Mis à part pour sa base nautique et son eau minérale, ce joli petit village d’implantation médiévale n’était pas très connu au-delà des environs, avant que ne s’y installe le groupe “Les Brigandes”, accointé à l’extrême-droite identitaire et réac style Manif pour tous.

Depuis, au gré de certaines actions menées dans le village, le groupuscule, accusé de tendances sectaires (le manager du groupe est connu de la MIVILUDES comme un ancien gourou et militant pro-secte) a plusieurs fois défrayé la chronique et réuni contre lui l’ire de la population locale ou de certains élus. Des plaintes ont été déposées pour des menaces ou agressions physiques ou verbales contre des habitants ou parfois des journalistes.

Des militants locaux ont donc souhaité réagir face à cette occupation du champ public par un groupe d’extrême-droite, et servir de relais à l’observation de l’application des droits de l’Homme sur le territoire local. C’est par un communiqué plein d’humour que la nouvelle section de la LDH a annoncé sa création, et qu’elle tiendra permanence les samedis entre 14 et 17h.

 

Partager