Macron dévoile ses cadeaux de Noël aux riches

Une centaine de gilets jaunes et militants d’organisations syndicales, citoyennes ou écologistes, s’est réunie ce mardi 31 décembre 2019 au matin devant la gare Saint-Roch à Montpellier. Le but de ce rassemblement était dans un premier temps de marquer front commun en soutien aux grévistes cheminots qui poursuivent leur mouvement malgré les vacances de fin d’année. Avant qu’une action empreinte de beaucoup d’humour ne se tienne sur la place de la Comédie : le déballage des cadeaux pour les riches du Papa Macron, qui n’a pas oublié quelques miettes à laisser pour le peuple.

Une prise de parole d’un syndicaliste cheminot a d’abord fait le point sur l’état de la lutte locale contre la réforme des retraites. Après plus d’un mois de mobilisation, les cheminots montpelliérains vont pour certains toucher un mois sans solde, et ont pris un peu de repos pendant ces fêtes, l’AG du jour ayant été reportée au 2 janvier. Le militant a annoncé une action surprise pour le 4 janvier, avant que la grève ne reprenne de manière plus effective le 6 janvier. D’autres actions sont prévues tout au long de la semaine, avant que le 9 ne voit une nouvelle marche interprofessionnelle.

La SNCF, par la gestion de ses effectifs, s’efforce, tout comme la RATP, de maintenir les illusions d’une reprise du trafic, alors que 90% des machinistes sont en grève, en ouvrant sporadiquement ou de manière incomplète telle ou telle ligne régionale ou nationale.

Le cortège s’est donc ensuite rendu sur la place de la Comédie où sous l’oeil amusé des passants et de quelques touristes, le petit Papa Macron a dévoilé ses cadeaux aux riches et aux multinationales : exonération des cotisations retraites au dessus de 10000€ de salaire, destruction des services publics, réforme du chômage, maintien du CICE, de la suppression de l’ISF, ouverture aux fonds de pension, etc. Sans oublier un petit cadeau pour les salariés et les précaires : du vent !

Les militants de nombreux groupes (ANV-Cop21, Solidaires, Attac, Nous Sommes!) et syndicats d’enseignants et d’autres secteurs avaient préparé des paquets cadeaux contenant les nombreuses mesures toutes plus ultralibérales les unes que les autres qui ont récemment été prises ou avancées par le gouvernement.

 

Partager