Net reflux de la mobilisation à Montpellier

Ce mardi 14 janvier 2020, manifestants, syndiqués et gilets jaunes, se sont réunis place Zeus à Montpellier pour un nouvel acte de manifestation et de grève contre la réforme des retraites. Le cortège, composé d’un peu moins de 2000 personnes (2500 selon la CGT), s’est mollement mis en branle avant d’entamer un parcours désormais un peu trop habituel, évitant soigneusement de pénétrer dans le centre-ville.

La participation, en net reflux, ne cache pas une forme de lassitude qui a pu s’installer parmi les manifestants, face à l’inflexibilité du gouvernement à vouloir mener à bien sa réforme. Et accuse le coup de ce deuxième mois de grève, même si on peut noter un regain d’implication des milieux enseignants. C’est dans une ambiance un peu apathique que les manifestants ont défilé, laissant aux meneurs syndicalistes le soin de chanter les slogans au micro.

On s’attendait pour ce mardi à une baisse de la mobilisation. Il apparait que le mouvement passe en mode alternatif pour un grand nombre de grévistes qui ont déjà fait le sacrifice de nombreuses journées de paye. La manifestation de ce jeudi devrait toutefois voir un rassemblement à nouveau plus massif se produire et la pression sur le gouvernement se maintenir malgré tout.






La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager