Marche pour le Climat : sur fond de municipales, les Verts se méfient des vilains “anarchistes”

Il y a du grabuge dans les rangs de la Marche pour le Climat ! Aujourd’hui, Stéphane Herb, co-référent du collectif Citoyens pour le Climat à Montpellier, s’insurgeait dans un article sur le mouvement.info, d’une tentative de récupération de la Marche par “l’extrême-gauche et les Anarchistes à Montpellier“. L’article sous-entend que cette récupération se ferait en vue des municipales, consécutives à la prochaine marche. Comment ? Des anarchistes qui veulent récupérer une marche citoyenne ? La Mule a voulu en savoir plus.

Effectivement, dans un courriel, le militant écologiste, qui est pourtant lui-même présent sur la liste d’un certain Jean-Louis Roumégas et membre de son équipe de campagne, dénonçait : une “tentative de division au sein des associations écologiques de Montpellier à des fins politiques.”

Stéphane Herb dénonce également la présence de “forces d’extrême gauche, Solidaires (L’Union syndicale Solidaires), NPA34 (Nouveau Parti Anticapitaliste de l’Hérault), UCL34 (Union Communiste Libertaire). […] En tout état de cause, nous ne cautionnons pas ce genre de tentative politique de récupération que nous dénonçons vivement et que nous ne pouvons soutenir“.

La Mule a donc voulu savoir ce que M. Herb appelait tentative de récupération politique, lui apparaissant que cela n’était pas une pratique très courante chez ces forces d’extrême-gauche, et notamment “Anarchistes“, assez mineures dans le champ politique actuel. Nous nous sommes donc procurés les échanges de courriels qui n’ont pas été révélés par l’article cité précédemment.

Changeons le système, pas le climat !

En ce début d’année, les organisations signataires de cet appel se sont réunies pour évoquer la crise climatique et voir de quelle manière poursuivre la lutte en 2020.

Les mois à venir seront décisifs pour la remise en cause d’un système qui met en danger la vie même sur terre.
Il nous faudra trouver les mots justes, à la hauteur de l’enjeu, afin de gagner définitivement la bataille de l’opinion. C’est à ce prix que nous pourront poser les bases d’un autre monde, écologique, social et solidaire.

La prochaine manifestation nationale pour le climat aura lieu le 14 mars.
Afin d’en assurer le succès à Montpellier, nous appelons à une réunion d’organisation, que nous souhaitons la plus large possible.
N’HESITEZ PAS A FAIRE SUIVRE CE MAIL AUX COLLECTIFS AUTOUR DE VOUS.

NOUS VOUS INVITIONS TOUS.TES À CETTE RÉUNION PRÉPARATOIRE :

Le 5 février à 18 h 30 au local de Solidaires (23 rue Lakanal – Montpellier)

Les signataires
Extinction Rebellion 34
Anv-Cop21 Montpellier
ADN34
Solidaires 34
Alternatiba Montpellier
NPA34
UCL34
Les Objecteurs-trices de Croissance de Montpellier

Voilà donc la fameuse tentative de récupération de l’extrême-gauche. Cet email, qui regroupe une majorité d’organisations qui ne sont pas des partis politiques, mais bien des mouvements écologistes ou décroissants, invite donc à une réunion ouverte en vue d’organiser la Marche pour le climat du 14 mars, tout en incitant à inviter d’autres collectifs à y participer…

L’ego de M. Herb n’aurait-il pas juste été un peu froissé de n’être pas celui qui appelle à l’organisation de la Marche ? C’est peut-être ce que l’on peut ressentir à la lecture du courriel qu’il a adressé en réponse aux collectifs à l’initiative. Dans cette réponse, le militant vert affirme que “Citoyens pour le Climat a toujours souhaité une convergence des Marches avec l’ensemble des associations et forces citoyennes apartisanes et à œuvrer en ce sens. Aujourd’hui, vous proposez de construire avec des forces politiques et syndicales, les marches pour le Climat et sans nous concerter à l’avance !

Nous ne pouvons accepter une telle chose, d’autant que depuis plus d’un an, avec vous, Alternatiba essentiellement et l’ensemble des associations écologiques de Montpellier, nous faisons tout pour que ces Marches restent citoyennes et apartisanes ! Vous avez décidé aujourd’hui de construire un mouvement autour des forces d’extrême gauche, Solidaires (L’Union syndicale Solidaires), NPA34 (Nouveau Parti Anticapitaliste de l’Hérault), UCL34 (Union Communiste Libertaire). D’ou notre étonnement de voir toutes ces associations sur la liste des co-organisateurs ?

Selon cette logique, les forces politiques et syndicales locales n’auraient donc pas la légitimité nécessaire pour co-organiser une marche pour le climat. Et leur simple participation à l’appel serait une reconstruction du mouvement autour d’eux-mêmes. Dans un fort contexte de reproche aux partis politiques, de ne pas se saisir suffisamment de la question écologique… Quoiqu’il en soit, sitôt l’invitation reçue, M. Herb s’empresse de supprimer l’événement Facebook de la Marche pour le Climat, dont il était le coorganisateur, avec sa page personnelle (mais dont il se sert abondamment en terme de propagande pour les municipales).

Et de créer un nouvel événement, où il prend cette fois soin de ne pas apparaître personnellement, afin de ne pas prêter à des accusations de récupération politique de son côté…? Vous avez parlé d’hypocrisie dans la salle ?

En tout état de cause, nous ne cautionnons pas ce genre de tentative politique de récupération que nous dénonçons vivement et que nous ne pouvons soutenir. Même si nous n’avons bien entendu rien contre les forces de gauche, bien au contraire, mais ce n’est pas la ligne que nous défendons qui est celle de garder les Marches pour le Climat Citoyennes et uniquement Citoyennes et apartisanes ! Nous nous désolidarisons de votre initiative et vous invitons à venir participer avec nous, les associations écologiques de Montpellier à la construction de la prochaine Marche pour le Climat qui aura lieu le 14 mars 2020. Bien entendu, les forces politiques et syndicales pourront y participer, mais comme dans toutes les marches jusqu’à aujourd’hui, à l’arrière du cortège sans propagandes autre que celle de la problématique Climat !

La simple présence de ces co-organisateurs serait donc une tentative de récupération politique, peut-être en vue des municipales ? Stéphane Herb précise n’avoir rien contre les forces de gauche, mais comme elles sont forcément là pour récupérer la marche, il préfère en organiser une deuxième ! Et naturellement, comme il n’a rien contre, les forces de gauche pourront participer, mais sans leur vilaine propagande anarchiste !

Contacté, l’un des groupes initiateurs, nous explique que l’appel collectif est une démarche ouverte à tous, quelle que soit leur couleur ou leur appartenance, ou non, à une organisation politique, et que toutes les décisions seront prises ensemble, quels que soient les participants. Mais aussi que la présence des organisations co-signataires qu’elles soient politiques ou syndicales ne présume en rien de toute forme de propagande ou de récupération politique lors de la Marche à venir.

On se demande si M. Herb ne serait pas un peu stressé par ces élections municipales… Aurait-il développé le syndrome Roumégas lui aussi ? Une deuxième liste écolo, une deuxième marche pour le Climat, décidemment les verts ont bien du mal avec la démocratie et le partage de leur nouvelle place politique de choix.

La Mule s’est ainsi étonnée qu’un candidat aux municipales appelle à des marches apartisanes, “il y a baleine sous caillou” a-t-elle immédiatement pensé…

N’y aurait-il pas qui se camoufle derrière la Marche pour le Climat, une tentative de récupération politique façon EELV (ou plutôt Ecologie pour tous, la liste dissidente de Roumégas) ? Qui expliquerait que M. Herb n’ait pas du tout envie de partager le volant avec ses petits camarades d’extrême-gauche ? Une vidéo postée sur Youtube par la chaîne Jolimage, dont nous vous proposons un extrait, vient nous donner des éléments de réponse.

 

Pas de partis politiques, et pas de propagande dans ces marches citoyennes apartisanes donc… T-shirt et banderole à l’appui. Comme souvent, c’est visiblement la logique de la cour d’école qui prévaut dans le milieu politique, et les sphères écolo n’y font pas exception… On ne s’étonne donc pas que dans ce cas, ce soit “celui qui dit qui l’est”…

 

 

Partager