Le twitt abject de Macron sur la crise migratoire

Pris en étau entre le régime autoritaire Turc et la gouvernement de droite grec, les réfugiés coincés dans le camp de Moria sur l’île de Lesbos sont totalement abandonnés par les pays de l’Union européenne. 21 000 personnes s’y entassent, sans nourriture et sans chauffage.

Quand la Grèce ne se passe encore des difficultés économiques, toujours sous les menaces de la Troïka (Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international) depuis des années. Quand la Grèce est sans doute un des pays européens à ne pas avoir besoin d’assumer trop de responsabilités dans les dégâts du colonialisme en Afrique, des guerres sans fin au Moyen-Orient, ni de la vente d’armes à la Syrie ou à la Turquie. L’UE préfère payer des milliards d’euros à la Turquie pour contenir le flux des réfugiés, mais le sort se retourne contre le sorcier!

Erdogan, qui fait du chantage à l’Europe sur la question des réfugiés depuis le début de la crise syrienne en 2011, a maintenant l’envie de massacrer les kurdes au-delà des frontières turques. Et décide d’envahir le nord de la Syrie pour prendre le contrôle des territoires Kurdes. Tout ça, car le président Trump, n’ayant plus besoin de ses alliés kurdes pour combattre Daesh, les a cyniquement abandonnés à leur sort en laissant le terrain libre. Trump n’a cure des conflits entre la Turquie et les Kurdes, même si sa négligence et son manque d’humanité doivent se traduire dans un slow genocide du peuple Kurde.

Submergé dans son narcissisme, Erdogan ouvre les frontières de la Turquie vers l’Europe. Le rêve endormi des réfugiés du Moyen-Orient et d’Asie reçoit une nouvelle vague d’espoir ! Mais non, de l’autre côté de la mer, la police, FRONTEX, et des grecs, principalement d’extrême-droite, attendent, avec impatience, les réfugiés pour les repousser voire les massacrer.

Les vidéos sur les réseaux sociaux sont horribles et suscitent beaucoup d’indignation partout dans le monde.

Emmanuel Macron prend donc sa plume pour écrire ce twitt’ plein d’humanité :

Un internaute remet Macron à sa place. Le président espère-t-il avec cette communication chasser dans le vivier d’électeurs du Rassemblement National, à l’approche de municipales qui semblent bien mal engagées pour le parti présidentiel ?

Partager