Point Covid-19 : l’Occitanie tient bon, pour combien de temps ?

L’Agence régionale de santé Occitanie a rendu hier samedi 4 avril son dernier bilan du Covid-19 dans la région. 1001 hospitalisation sont en cours, pour 326 personnes en réanimation. 149 personnes sont décédées à l’hôpital, pour 730 patients au total qui ont pu regagner leur domicile.

L’Hérault reste le département le plus touché de la région, avec 51 décès, 77 personnes en réanimation et 258 hospitalisations actuellement. Vient ensuite la Haute-Garonne avec 231 hospitalisations, 105 personnes en réanimation et 14 décès, puis les Pyrénées Orientales avec 109 hospitalisations, 36 personnes en réanimation et 17 décès.

Concernant les EHPAD, des chiffres ont pu être annoncés. 167 établissements sur les 828 que comptent la région ont signalé un ou plusieurs cas de Covid-19. Ainsi 602 cas au total ont été signalés. Pour l’instant, 39 décès dans les EHPAD ont été signalés, un chiffre qui demeure toujours incomplet.

Vers une surcharge en fin de mois ?

Si pour l’instant, la région semble tenir le coup, des documents internes que nous avons pu consulter au 3 mars 2020 sont venus nous renseigner sur la possible évolution de la pandémie. Certains des départements les moins biens dotés laissent déjà entrevoir des risques de surcharge. Ainsi l’Aveyron qui connait une occupation de 100% de ses lits de réanimation disponibles, ou le Lot dont les capacités sont utilisées à 94%. Au total dans la région, 330 lits de réanimation sont utilisés sur un total de 900 armés et environ 1100 potentiels, ce chiffre prenant en compte les disponibilités des cliniques privées.

Certains centres hospitaliers commencent à connaître des occupations inquiétantes, ainsi du CH de Béziers dont les lits de réanimation sont occupés à 88%, dont 71% par des malades du Covid-19. Le CHU de Montpellier voit ses lits de réanimation occupés à 70% quant à lui, mais à seulement 54% par des malades du coronavirus. Dans l’Hérault et la Haute-Garonne, les capacités en réanimation sont actuellement utilisées à 60% environ.

Nous avons pu consulter des simulations de l’Institut Pasteur appliquées à la situation en Occitanie. Celles-ci laissent apparaître deux hypothèses, en fonction du taux d’évolution de la pandémie. Dans la première hypothèse, qui surévalue sensiblement la situation actuelle, le taux d’occupation des lits en réanimation deviendrait inquiétant aux alentours du 20 avril, avec une estimation de 1082 patients en réanimation soit la quasi totalité des lits potentiellement disponibles à l’heure actuelle.

Dans la seconde hypothèse, située en fourchette basse, le nombre de patients en réanimation atteindrait 602 à la même date du 20 avril. La réalité pourrait donc se situer entre ces deux estimations, comme c’est le cas actuellement. Pour l’heure, le taux de patients en réanimation augmente de 5 à 10% par jour en Occitanie. Les simulations de l’Institut Pasteur planchent sur une diminution très progressive de ce taux de 7 à 9% actuellement à 2 à 5% à la fin du mois.

 

La Mule a besoin de votre soutien

La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à offrir un espace de visibilité aux multiples luttes locales dans la région de Montpellier et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, LMDP défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L’accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !

Partager