Point Covid-19 : près de 1300 personnels d’EHPAD contaminés en Occitanie ?

Alors que le déconfinement va se produire dans quelques jours, un point sur l’actualité récente du Covid-19 dans notre région. Un étude publiée dans l’International Journal of Antimicrobial Agents a récemment émis que le coronavirus se propageait en France dès le mois de décembre 2019. Il semblerait que nous entamions donc le 6ème mois de cette épidémie sur notre territoire.

Le dernier compte rendu de l’Agence régionale de santé faisait état de 7264 cas positifs en Occitanie. 463 personnes étaient hier hospitalisées, dont 100 en réanimation, des chiffres qui s’inscrivent dans la baisse générale observée ces derniers temps. Plusieurs sources médicales nous confient que le virus semble ne plus être “circulant“. 449 personnes ont perdu la vie dans les hôpitaux, 2378 ont pu regagner leur domicile après avoir été soignées.

Les personnels des EHPAD durement touchés

Certains EHPAD de la région, comme celui des Aiguerelles à Mauguio, ont subi de plein fouet la crise. En Occitanie, les établissements sociaux ou médico-sociaux ont compté 1971 cas de Covid-19 dont 1756 rien que dans les EHPAD. 176 sont décédés dans les établissements et 67 à l’hôpital. L’Aveyron et l’Hérault ont été particulièrement touchés avec 36 décès chacun. Le total de décès dans la région, sans compter les décès à domicile, se rapproche donc de 700.

Les personnels de ces mêmes instituts sont aussi durement touchés, puisque 604 cas ont été confirmés et 748 sont possiblement positifs, la plupart dans les EHPAD également. C’est naturellement le cas pour les professionnels de la santé dans leur ensemble, qui représentent plus de 20000 cas dépistés sur le territoire français.

Quel est le profil des cas en réanimation ?

L’épidémie a fait 407 cas graves ayant nécessité une hospitalisation en réanimation. Près de 80% présentaient un syndrome de détresse respiratoire aigüe. 56 d’entre eux sont décédés des suites du Covid-19, soit plus de 20%. Parmi ces cas graves, plus de 70% étaient des hommes. Leur moyenne d’âge est de 63,3 ans, sur une étendue de 15 à 88 ans.

153 patients avaient entre 45 et 65 ans (37,6%), 214 avaient plus de 65 ans (52,5%). 80% d’entre eux présentaient un ou plusieurs facteurs de comorbidité, par ordre décroissant : hypertension artérielle, surpoids ou obésité, diabète, pathologies cardiaques et pulmonaires, rénales, ou immunodéficience. Les cas de moins de soixante ans sont plus majoritairement touchés par celles-ci.

Une épidémie qui semble clairement s’essouffler

Toutefois, il semblerait selon de nombreux avis médicaux, que l’épidémie soit réellement en train de s’essouffler dans la région. Plus de 15000 tests sont réalisés hebdomadairement, le taux de positivité de ceux-ci s’est effondré jusqu’à atteindre 4%, alors qu’il dépassait les 20% au pic de la crise.

Le nombre de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 a parallèlement décliné au même rythme, représentant 2% de l’activité des services (soit près de 400 passages) contre 10% il y a un mois.

 

 

La Mule a besoin de votre soutien

La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à offrir un espace de visibilité aux multiples luttes locales dans la région de Montpellier et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, LMDP défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L’accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !

Partager