Formation au Théâtre de l’Opprimé·e du 7 au 11 septembre à la Feina

Le collectif Matières Vivantes, qui intervient dans le cadre de formations au Théâtre de l’Opprimé·e, propose une semaine de découverte de cette pratique dans la thématique du consentement au bal et dans la danse, dans une perspective antisexiste.

Utiliser le théâtre contre les oppressions

Le Théâtre de l’Opprimé·e est une méthode créée au Brésil dans les années 60 afin d’utiliser le théâtre comme moyen de lutte contre les oppressions. Les pratiques développées en sont multiples : théâtre journal, techniques introspectives, théâtre invisible, théâtre forum, jeux et exercices… Le théâtre Forum notamment, déroule une scène d’oppression et propose aux personnes du public d’intervenir sur le plateau, et improviser des réactions telles qu’elles l’auraient fait (ou non) dans la réalité, et ce dans un cadre sécurisé.

La formation proposée par Matières Vivantes, s’attaque à la problématique de la danse, qui connait un regain de pratique à travers l’explosion du Bal traditionnel chez les nouvelles générations. L’idée est de mettre en lumière la question du consentement dans la danse, du sexisme dans le milieu du bal, et des éventuelles agressions qui s’y produisent. Une telle démarche se veut aboutir à une meilleure maîtrise de sa réaction dans les cas où l’on serait victime ou témoin d’oppression, et à la transmission de ce savoir-être.

La formation (35h environ) articule des jeux et exercices de mise en corps et de théâtre avec des apports théoriques sur le sexisme, le rapport de domination H/F et la posture d’allié proféministe ; et bien sûr des moments de pratique du T.O. Un temps en plein air et quelques soirées seront également proposés. La formation est ouverte à toute personne (hommes, femmes, personnes qui se reconnaissent comme opprimées, témoins frustré.e.s de ne pas (savoir comment) réagir…) fréquentant de près ou de loin le milieu du bal et de la danse (folk, forro, tango, contact…).

Détails pratiques

La formation se déroulera du 7 au 11 septembre à la Graounge, éco-lieu de l’association la Feina, dans le hameau du Puy Basset dans le Nord du Cantal. Le tarif est à prix libre et conscient pour un minimum de 90€ couvrant les frais de séjour. L’inscription se fait par email (voir détails ci-dessous) et la participation limitée à 20 personnes.

Partager