Gilets Jaunes #12septembre – Rentrée mouvementée à Montpellier

Les Gilets jaunes ont fait ce samedi 12 septembre leur rentrée, répondant à un appel national très attendu et suivi dans toute la France. A Montpellier, plusieurs horaires avaient été proposées sur les réseaux sociaux. Entre 100 et 200 personnes se sont réunies sur la place de la Comédie à partir de 13h. Les forces policières sont alors intervenues à deux reprises pour les déloger du parvis de l’opéra, contrôler des identités et verbaliser, la manifestation ayant été interdite par la Préfecture. La plupart des gens sont alors restés agglutinés aux terrasses des cafés en attendant la suite.

Des Gilets jaunes sont ensuite arrivés de leurs rond-points vers 17h, gonflant très largement la taille du cortège, qui a pu compter au moins 500 personnes. Face aux interventions de la police, le cortège s’est un temps promené dans les petites rues, et s’est rendu devant la Préfecture, où deux personnes au moins ont été interpellées.

De retour sur la place de la Comédie, de nombreuses autres interpellations ont eu lieu, parfois sans raison vraiment compréhensible, mettant le feu aux poudres dans la manifestation. Les Gilets jaunes ont à plusieurs reprises encerclé les CRS, forçant ceux-ci à divers mouvements de repli. Il est à noter que l’un des gradés de la brigade CRS a particulièrement mis de l’huile sur le feu, en multipliant les provocations ou les tentatives d’interpellations sauvages, parfois avortées par les efforts de manifestant·es. De plus, les policiers présents ne portaient pas leur numéro RIO, ce que notre reportage permet de constater sans difficulté.

Les manifestant·es ont impulsé une grosse dynamique pendant plusieurs heures. La place de la Comédie que les Gilets ont cherché à tenir le plus longtemps possible, s’est à nouveau retrouvée sous les gaz, fait qui ne s’était produit depuis bien longtemps. Les cafés et restaurants ont du fermer leurs terrasses dans la précipitation. La police a parfois semblé dépassée face à des manifestant·es de moins en moins identifiables à cause du port généralisé du masque, et s’est retrouvée à interpeller des personnes qui portaient ostensiblement le gilet, des drapeaux ou autres signes distinctifs.

Les mouvements des policiers se sont souvent accompagnés de brutalité gratuite, telle que des coups de tonfa ou de bouclier. Les CRS ont mené une violente charge à l’entrée de la rue de la Loge, projetant au sol un photographe et un gilet jaune en les poussant dans le dos.

Au final, une quinzaine d’interpellations ont eu lieu. Un CRS a été blessé, et une personne a fait un malaise à cause des gaz lacrymogènes qui se sont introduits dans le McDonalds par sa ventilation, en fin de journée.

MAJ : 15 interpellations se seraient produites, 4 personnes auraient été relâchées tout de suite, 11 auraient été placées en GAV dont 5 seraient toujours détenues ce dimanche soir.

La Mule a besoin de votre soutien

La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à offrir un espace de visibilité aux multiples luttes locales dans la région de Montpellier et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, LMDP défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L’accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !

Partager