Etudiants, profs et chercheurs marchent contre la loi de programmation de la recherche

« Chercheur∙ses en galère, étudiant∙es dans la misère  ! ». Sur la ligne 1 du tram, ielles sont quelques 200 personnes à crier leur mécontentement ce mardi 24 novembre. La raison de leur mécontentement ? Le projet de la loi de Programmation de la Recherche (LPR).

Lire aussi – Loi de Programmation pour la Recherche : entre « libéralisation » et criminalisation de l’université

De l’Université Paul Valéry, en passant par le campus Triolet de l’Université de Montpellier, jusqu’à la préfecture puis au rectorat, les manifestant∙es se sont rassemblé∙es autour de prises de paroles sous les fenêtres de la rectrice de l’Académie de Montpellier. Pour eux, une certitude : la mobilisation contre la LPR, qui s’était essoufflée, va reprendre et doit s’inscrire sur la durée.

En attendant la prochaine action, retour en images sur la manifestation.

Photos : Photocratie et Clara Maillé







La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager