“Si le climat était une banque, ils l’auraient déjà sauvé”

Montpellier – Mais qui sont ces marcheureuses ? Pourquoi crient-ielles, pourquoi dansent-ielles ? Qu’y a-t-il donc à fêter ? Rien, si ce n’est la résistance face à un gouvernement qui, visiblement, n’a que du mépris pour celleux qui réclament “un avenir meilleur“. Obtenir une vraie loi sur le climat, qu’on refuse aux citoyen·nes, c’est pour cela qu’ielles manifestaient. Tambours battants, au propre comme au figuré, les slogans se succèdent. Les symboles sont nombreux, les revendications tout autant.

Les 2000 voix du cortège se rejoignent en une seule et unique parole. La crise sanitaire n’a-t-elle donc rien appris à nos politicien·nes ? Ielles ont compris en tout cas. Ielles ont compris qu’ielles ont raison, qu’il faut continuer la lutte. “Vivre simplement pour simplement vivre“.

Images : Photocratie, Clara Maillé






La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager