Portfolio – Marche d’après à Montpellier, entre succès et déception

Le temps plutôt instable n’aura pas eu raison des Montpelliérain∙es. Alors que la journée de dimanche marquait une mobilisation nationale pour le climat, ielles étaient plus de 1500 personnes dans les rues de Montpellier. La « marche d’après », c’était son nom. Le départ, lui, était donné à 14 heures devant les grilles du Peyrou, sous l’Arc-de-Triomphe. Le cortège a ensuite pris la direction de la Comédie, puis de la gare pour arriver, avec un nombre plus réduit, place de l’Europe. Un parcours relativement inhabituel, puisqu’il quittait le centre-ville.

Le mot d’ordre de la mobilisation : « Ne bradez pas la loi climat ». À l’appel de plusieurs collectifs écologistes montpelliérains, près de 1500 personnes se sont donc mobilisées pour réclamer, entre autres, une “vraie loi  climat”.

Si pour certain·es ce nombre était significatif du succès de la manifestation, d’autres ont pu sentir une pointe de déception. “On dirait qu’on a perdu un tiers du cortège, soupirait Lucile, jeune étudiante, en arrivant place du Nombre d’Or. En même temps c’est dommage, à part en tête de manifestation, l’ambiance n’était pas transcendante.” 

C’est autour d’un grand message, “SOS Climat”, que la manifestation s’est terminée, place de l’Europe. Pour marquer le coup, les marcheur·ses restant·es étaient invité·es à se regrouper pour une “photo souvenir”, preuve de l’intérêt des montpelliérain·es, grands et petits, pour les problématiques écologiques.

Photocratie et Clara Maillé







La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager