Création d’un Observatoire des Libertés Publiques et des Pratiques Policières à Montpellier

La Ligue des Droits de l’Homme de Montpellier, le Syndicat des Avocats de France, Amnesty International et le collectif StopArmesMutilantes ont annoncé ce jour lors d’une conférence de presse la création d’un Observatoire Montpelliérain des Libertés Publiques et des Pratiques Policières (OLM), qui prendra la suite de la Legal Team de la LDH Montpellier, jusqu’alors très active sur le terrain des manifestations ces deux dernières années.

Le rôle de cet organe sera notamment d’observer et de documenter les pratiques du maintien de l’ordre dans le cadre des manifestations, mais aussi de manière plus large, d’assurer un suivi déontologique et judiciaire en matière de respect des libertés publiques à Montpellier. “En ces temps de rétrécissement des libertés d’opinion, d’expression et de manifestation, avec le vote au pas cadencé de lois liberticides, il est plus que jamais important que la société civile réponde présent, et c’est la raison de notre création.

Les observateurs et observatrices de la Ligue des Droits de l’Homme ont fréquemment fait l’objet d’intimidations et de violences par les policiers du maintien de l’ordre à Montpellier, tout comme la presse, ainsi que nous l’avons documenté à travers notre film “Dégagez, y’a rien à voir !“. Hier, le Conseil d’État, en désavouant plusieurs mesures du Schéma national du maintien de l’ordre promu par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a rappelé que les journalistes, tout comme les observateurs indépendants, ne pouvaient être sommé·es de quitter les lieux d’un attroupement ou être interpellé·es après l’ordre de dispersion par les forces de l’ordre. “[Ils et elles] doivent pouvoir continuer d’exercer librement leur mission d’information, même lors de la dispersion d’un attroupement. Ils ne peuvent donc être tenus de quitter les lieux, dès lors qu’ils se placent de telle sorte qu’ils ne puissent être confondus avec les manifestants ou faire obstacle à l’action des forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre recevront-elles correctement le message ? Suspense…







La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager