Anti-pub : Extinction Rébellion fait le tri dans les panneaux publicitaires

Pour les militant∙es montpelliérain∙es d’Extinction Rébellion, les panneaux de pub, c’est à la poubelle. Au sens propre, comme au figuré. Ce samedi après-midi, ielles s’étaient donné rendez-vous à la déchetterie de La Mosson avec un objectif en tête : « rendre à la Métropole ce qui lui appartient ». C’est en effet huit panneaux publicitaires, qui se trouvaient à l’origine à l’arrêt de bus du parc Malbosc de la ligne 19, qui ont été jetés dans les bennes du « point propreté », juste après avoir été démontés par les activistes. Un demi-succès tout de même puisque la mise en scène sur place n’a pas pu avoir lieu. En effet, « la Métropole interdit formellement que l’on prenne des photos sur place », prévient un employé de la déchetterie. Pas possible donc de déplier pancartes et drapeaux.

« Cette action intervient dans la continuité de nos actions anti-pub à Montpellier, expliquent les militant∙es. Nous pensons que la publicité est l’une des premières portes d’entrée de la surconsommation, et que c’est pour cela qu’il faut la supprimer. » Alors à la place des affiches aux messages sexistes ou qui font miroiter un idéal qui n’existe pas, place au végétal. En effet, cette action affichait aussi un objectif de « revégétalistion de l’espace public ». Alors que la précédente mobilisation du type avait été empêchée par les forces de l’ordre, cette fois, des branchages ont bien remplacé les huit affiches publicitaires.

Il s’agit là d’une des dernières actions « coup de poing » du collectif montpelliérain en ce qui concerne la lutte contre la publicité avant l’été. En effet, le groupe a d’autres projets. « C’était très pratique de faire des actions anti-pub pendant la crise sanitaire, car c’est que qui présente le moins de risque sanitaire. Mais maintenant, nous allons essayer de diversifier nos actions et s’attaquer à d’autres sujets, tout en gardant quand même un peu d’anti-pub ». Il y a fort à parier que les « rebelles » feront à nouveau parler d’eux dans les mois à venir.





La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager