Reprise du chantier du LIEN, la ZAD appelle au soutien

Le Département de l’Hérault semble bien décidé à passer en force sur le dossier du LIEN, cette jonction autoroutière décriée et dont les travaux sont quasi à l’arrêt depuis plus d’un an. Malgré l’avis du Conseil d’État pointant des irrégularités et des carences dans la déclaration d’utilité publique et l’étude d’impact du projet, un lieu de vie de chantier avait été aménagé à Saint-Gély-du-Fesc et le Département avait annoncé la reprise des travaux.

C’est chose faite ce mardi matin, alors que le déboisement a repris, au grand dam des occupant·es de la zone à défendre. Ces dernier·es appellent au soutien pour venir défendre la zone, alors qu’une manifestation est d’ores et déjà prévue ce samedi 6 novembre à Montpellier, à 11h devant la Préfecture de l’Hérault, pour exiger la suspension immédiate des travaux.

Ces nouveaux travaux de déboisement s’inscrivent, sur le tracé du LIEN, dans le prolongement de la zone déjà déboisée entre Saint-Gély-du-Fesc et le lotissement du Pradas à Grabels. Le Département a semble-t-il l’autorisation de poursuivre ce déboisement, et un appel d’offres avait été lancé. La semaine dernière, le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a fait détruire la première barricade de la ZAD : deux personnes avaient été interpellées, placées en garde à vue, et poursuivies pour entrave à la circulation et participation à un groupement en vue de commettre des violences.

Des gendarmes sont par la suite venus sécuriser les travaux de déboisement. Notre journaliste, présent sur place, s’est directement vu contrôler. « Arrêtez avec vos droits hein! » lui a répondu une fonctionnaire alors qu’il protestait contre le fait qu’on l’empêche de filmer la scène. Les gendarmes ont quitté les lieux lorsque les déboiseurs ont fini leur journée de travail.

 

Pour retrouver tout notre suivi de la lutte contre le LIEN : https://www.lamuledupape.com/?s=LIEN+L.I.E.N







La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager