Un journaliste de Rapports de Force interpellé et inculpé à Toulouse

Guillaume Bernard, rédacteur pour le site Rapports de Force, a été interpellé samedi 12 octobre alors qu’il couvrait l’acte 48 des gilets jaunes à Toulouse. Il a été accusé par des policiers d’avoir lancé des projectiles, et a été extrait du cortège vers 16h.

Emmené au commissariat, il a été placé en garde à vue bien qu’il ait décliné sa qualité de journaliste et réfuté les accusations portées contre lui. Il en est ressorti le lendemain à 19h, après plus de 24h, alors qu’un rassemblement de soutien réunissant une centaine de personnes avait lieu devant le commissariat. Le procureur a abandonné les charges pour le jet de projectile, mais poursuit néanmoins le journaliste pour “rébellion“.

Guillaume Bernard passait aujourd’hui devant le juge pour contester ces accusations. Cependant Me Dujardin, l’avocate du journaliste, a obtenu le renvoi du procès pour non-respect de la procédure (qui apparait bien faible…) : le délai minimal de dix jours entre l’audience et la notification de convocation n’a pas été respecté. Le journaliste est donc convoqué pour dans un mois, le vendredi 15 novembre à 8h30.

La Mule du Pape s’associe à Rapports de Force pour dénoncer cette nouvelle entrave à la liberté de la presse et d’informer. On ne compte plus les arrestations concernant des journalistes sur le terrain. Rappelons qu’un journaliste de La Mule avait lui-même été interpellé et placé en garde à vue 24h sans qu’aucune charge ne soit finalement retenue contre lui.

Partager