À Montpellier, teuf totale contre sécurité globale

On s’laissera pas droner, filmer, ficher !” La colère et la détermination se faisaient toujours entendre ce samedi 13 mars dans les rues de Montpellier pour le rendez-vous national de la Marche des libertés, qui s’oppose à la proposition de loi de Sécurité Globale, alors que le Sénat s’apprête à examiner celle-ci cette semaine. Le mot d’ordre asséné sans relâche : “Retrait total” de cette loi, qui consacre la vision du tout-sécuritaire comme solution aux tensions sociales n’ayant pas manqué de jalonner le quinquennat Macron, vision propre au néolibéralisme autoritaire qui tend à s’imposer.

Plus de 2000 personnes – selon les organisateurs – ont défilé depuis la place de Zeus jusque sur l’Esplanade Charles de Gaulle, avec un cortège très mince au départ, qui s’est largement amplifié au fil de son parcours. La présence de plusieurs camions sono diffusant la musique caractéristique des free-party n’y était peut-être pas étrangère tant la manifestation a pris une allure de fête à ciel ouvert, pour le plus grand bonheur des participant·es. Retour en images.

Lire aussi – Loi Sécurité Globale : la lutte se poursuit contre la dérive sécuritaire

Photographies: Ricardo Parreira, Jude




La Mule du Pape est un média libre et indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. Votre soutien est déterminant pour la poursuite de notre action, totalement bénévole, qui vise à documenter les multiples luttes locales dans la région de Montpellier - et parfois au-delà - et à interroger les rapports entre le pouvoir politique et la population.

Face au monopole de groupes de presse détenus par des milliardaires, la Mule défend une information libre, apartisane et engagée, déliée de la question économique. L'accès à notre site est ainsi totalement gratuit et sans publicités.

Je soutiens la Mule par un don ou un abonnement à prix libre !
Partager