Nouveau recours rejeté contre le projet Décathlon-Oxylane

L’association Non au Béton, engagée contre le projet Décathlon-Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière, a annoncé ce jour qu’un nouveau recours contentieux déposé contre le Permis de construire modificatif accordé par la municipalité avait été finalement rejeté par le Tribunal Administratif de Montpellier, suivant les conclusions du rapporteur émises lors de l’audience. Non au Béton a décidé de se pourvoir devant le Conseil d’État, où trois recours non-suspensifs contre le projet sont déjà à l’étude.

Le tribunal nous ayant condamné à payer la somme de 1.500 EUR. à Decathlon et ne disposant pas du budget suffisant pour engager le pourvoi, nous invitons tous les opposants à ce projet destructeur de 25 hectares de nature, à adhérer à l’association ou à lui faire un don sur:
https://www.nonaubeton.org/adhesions
66% de la somme versée pourra être déduite de votre impôt sur le revenu car Non Au Béton s’est vu reconnaître le statut d’association d’intérêt général.

Destructuration du paysage, risques d’inondations, menace sur les nappes phréatiques, pollution de l’air, impact économique sur les commerces locaux, soustraction de terres riches et arables au détriment de l’installation de jeunes agriculteurs, perturbation de la biodiversité locale qui compte plusieurs espèces protégées communes à nos campagnes, le projet Décathlon-Oxylane est ardemment décrié par ses détracteurs et a ces dernières semaines suscité une forte médiatisation pendant les municipales.

Ses opposants dénoncent un projet sous forme de greenwashing, inutile et destructeur pour la nature, proche de cette zone naturelle préservée qui court entre les communes de Saint-Gély-du-Fesc et Grabels et où doit se construire le dernier tronçon du LIEN (lire notre article sur cet autre projet écocide, mené par le Département).

 

 

Partager